Les principaux contrats de travail : CDD, CDI, CTT…

Sur le marché du travail, les principaux types de contrat de travail sont : le Contrat à Durée Indéterminée (CDI), le Contrat 0 Durée Déterminée (CDD) et le Contrat de Travail Temporaire (CTT). Les CDI et CDD sont les plus anciens ; mais d’autres ont fait leur apparition récemment.

Le Contrat à Durée Indéterminée (CDI)

 Le CDI est la forme normale et générale de la relation de travail. Il ne prévoit pas d’échéance, c’est sa principale caractéristique. Cela ne signifie pas que le salarié est embauché à jamais : les contractants s’engagent à respecter les clauses du contrat, mais peuvent y mettre un terme unilatéralement ou d’un commun accord, sous conditions (démission, licenciement ou rupture conventionnelle assorti de préavis et d’indemnités éventuelles). Le CDI n’est pas nécessairement écrit. L’employeur doit alors remettre au salarié, au choix, un double de la déclaration préalable à l’embauche adressée à l’organisme de sécurité sociale ou un document comportant les éléments essentiels de l’accord. Certains secteurs admettent le recours à un CDI “intermittent“, qui permet au salarié d’alterner les périodes travaillées et chômées.

Le Contrat à Durée Déterminée (CDD)

 Le CDD prévoit un terme au contrat. Il est donc temporaire et doit être conclu pour une raison précise expliquée dans le contrat (remplacement, accroissement temporaire d’activité). Il peut être renouvelé deux fois (sous conditions) et, à moins d’être transformé en CDI, son achèvement donne lieu au versement d’indemnités (prime de précarité), sauf exception. Si le cadre légal n’est pas respecté ou si l’employeur conserve le salarié au-delà de l’échéance, le contrat peut être converti en CDI. Il existe des variantes du CDD, comme le CDD « à objet défini » réservé aux ingénieurs et aux cadres, ou encore le CDD « senior ».

 Le Contrat de Travail Temporaire (CTT, ou Contrat d’Intérim)

 Le CTT est conclu pour l’exécution d’une tâche précise et momentanée (mission), dans les cas énumérés par la loi. Ce type de contrat requiert l’intervention d’un tiers, une entreprise de travail temporaire (ou agence d’intérim), qui fait office d’intermédiaire entre le salarié et l’entreprise. C’est pourquoi, la signature de deux contrats : celui conclu entre l’agence et l’entreprise, et celui conclu entre le salarié et l’agence. Pendant la mission, le salarié est placé sous l’autorité de l’entreprise. Chaque nouvelle mission implique la signature de nouveaux contrats. Le CTT se décline parfois en CDI « intérimaire », qui compte des périodes travaillées et chômées, et garantit un salaire mensuel minimum.